Nassim Said

Le peuple amazigh (berbère) de Tunisie : sacrifié pour/par la démocratie ?

La discussion autour de la nouvelle Constitution tunisienne, prisonnière de la dichotomie conservatisme-modernisme, a occulté totalement la question des droits du peuple amazigh de Tunisie ; peuple autochtone aujourd'hui minoritaire, pour avoir subi de multiples politiques de répression, de dépersonnalisation et d’assimilation, en violation manifeste de toutes les règles du droit international.

Nassim SAID

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"92","attributes":{"alt":"","class":"media-image","height":"822","width":"580"}}]] 

Stéphane ARRAMI

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil