C’est de l’obscurantisme et de l’ignorance à l’état brut ce qui s’est passé à Medjez El Bab, gouvernorat de Béja, le 17 octobre 2017.

Dima Trabelsi, activiste amazighe âgée de 20 ans a subi une agression sans pareil. Elle était dans un bus, 4 élèves l’ont violentée et ont insulté sa maman.

Quand elle est descendue du véhicule, ils l’ont suivie, ont essayé de lui arracher ses vêtements et lui ont craché dessus. Un des agresseurs l’a même frappée avec un objet pointu au cou en criant « Allah Akbar ».

Intervenant sur les ondes de Radio Med, dans l’émission Midi Med, le premier délégué de Nabeul, Raouf Klibi, a apporté, jeudi 17 mai 2017, des éclaircissements à propos de la dernière fermeture du resto bar, Sky Bar Le Berbère, situé à Hammamet à proximité de la médina et de la mosquée Kabir.

La Tunisie doit s'engager dans la co-officialité de tamazight, la langue berbère unifiée, comme ses parlers locaux, la chelha, la tachaouit toutes deux amazighes (berbères), la koinè derja tunisienne. L'amazigh devra dans le futur du pays figurer dans sa constitution en tant que socle historique et identitaire.

Stéphane ARRAMI

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil